Les délices de la diététique

Les délices de la diététique

Le blog qui vous délivre quotidiennement des astuces pour cuisiner et manger sainement tout en se faisant plaisir !

L'avocat est appelé à la barre

On entend de plus en plus parler des bienfaits de l'avocat. Les régimes végétarien, végétalien ou encore vegan en raffolent ! Les recettes à base d'avocat ne font qu'accroître sur les réseaux sociaux et dans les différents magazines féminins.  

Mais est-ce que l'avocat présente réellement des bienfaits pour notre organisme ? Est-ce l'aliment idéal pour l'homme tant au niveau nutritionnel qu'écologique ? Aliment à la mode ou réel apport pour la santé ? 

L'avocat, le fruit qui nous veut du bien

L'avocat contient une importante proportion de vitamines et de minéraux (magnésium et potassium !). Riche en vitamine E, l'avocat est excellent pour lutter activement contre l'apparition de l'athérosclérose, du vieillissement cellulaire ainsi que des douleurs du syndrome prémenstruel. L'avocat présente également des vertus antioxydantes par sa richesse en vitamine C.

De plus, ce fruit contient une forte teneur en lipides, et notamment en acides gras insaturés. Parmi ces derniers, l'acide oléique (présent à plus de 20 g dans un avocat !) favorise le maintien du bon cholestérol dans le sang. L'avocat permet aussi la baisse du taux sanguin de cholestérol par la présence d'un acide gras essentiel à notre organisme nommé l'acide linoléique. Ce bienfait non négligeable est réalisé en partie par les phytostérols contenus dans l'avocat. 

L'avocat est également excellent dans la lutte contre la constipation, par sa richesse en fibres (deux fois plus qu'un fruit ordinaire !). En mangeant un avocat, notre besoin quotidien en fibres est déjà couvert à 30 % !

L'avocat est appelé à la barre

Ce fruit peut également être efficace dans une période de volonté de perdre du poids. L'avocat renferme un acide gras spécifique, l'acide oléique, qui favorise l'apparition de la sensation de satiété. En activant une zone particulière de notre cerveau, l'acide oléique retarde notre sensation de faim et nous empêche ainsi indirectement de manger plus !

Enfin, l'avocat présente dans sa composition nutritionnelle une forte teneur en lutéine. Cette substance caroténoïde diminue considérablement le risque d'apparition de maladies invalidantes des yeux telles que la cataracte et la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). 

Ce fruit aux teneurs importantes en lipides apporte de nombreux bienfaits à notre organisme ! Il peut être consommé de multiples façons toutes aussi délicieuses : en guacamole, en salade, panés ou encore sur des toasts grillés avec un filet d'huile d'olive. Il apprécie quelques gouttes de jus de citron pour éviter un noircissement une fois qu'il est ouvert. 

L'avocat, un fruit peu écolo 

L'avocat est appelé à la barre

Ce fruit aux nombreuses vertus et aux saveurs adorées des occidentaux, ne représente pas qu'un simple tableau aux belles couleurs. L'avocat est présenté comme un aliment aux valeurs nutritionnelles permettant de remplacer le beurre, la crème ou encore les oeufs dans des régimes prônant le bien-être animal et le respect de l'environnement. Or, quand on s'intéresse de plus près à la culture des avocats, un monde plus gris s'ouvre à nous. 

Les avocats proviennent pour la plupart du Mexique, et plus précisément de la région de Michoacan où un tiers de la production mondiale est réalisée ! Cette région mexicaine offre des conditions climatiques idéales pour la culture des avocats. Les conditions étant optimales, les cultures se sont multipliées ces dernières années jusqu'à réaliser des pratiques totalement illégales.

Des centaines de parcelles de forêts de pins sont rasées, au détriment du respect de l'environnement, pour permettre la production de près d'un million six cent mille tonnes d'avocats par an. D'autre part, les avocatiers demandent beaucoup plus d'eau que d'autres cultures. A titre d'exemple, il faut 1000 litres d'eau pour produire 1 kg d'avocats, soient 2 avocats et demi. Pour pouvoir comparer ces valeurs déroutantes, pour obtenir 1 kg de tomates il faut 180 litres d'eau et les salades 130 litres.  

D'autre part, les cultures d'avocats sont le plus souvent traitées pour obtenir des fruits d'une belle taille et dans les quantités permettant de satisfaire les besoins liés à l'importante consommation occidentale. Des produits chimiques tels que des nitrogènes et des phosphates ainsi que des insecticides sont alors vaporisés en masse sur les avocats au détriment du bien être des habitants et du respect environnemental. 

Il semblerait que les inquiétudes environnementales ne font pas le poids face à la gloire d'un tel succès économique ! 

 

Que faire pour consommer tout de même des avocats ? 

- Choisir des avocats dont la production est régit par le commerce équitable qui garantit des conditions de travail correctes.

- Consommer des avocats provenant de France (la Corse en cultive des bio !)

- Diminuer sa consommation pour limiter les pratiques excessives.

 

Sources 

http://clubsandwich.konbini.com/news/pourquoi-vous-devriez-reflechir-deux-fois-de-manger-des-avocats/

http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/04/notre-passion-pour-lavocat-fait-des-ravages-au-mexique/

http://www.courrierinternational.com/article/enquete-lavocat-un-delicieux-desastre-ecologique

http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/mexique-les-ravages-environnementaux-de-la-culture-de-l-avocat_1845011.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article